Si tu viens à Brighton Beach…

Dis au driver "Brighton Beach"
For the Spartacus brigade
Yes Madrid, was Wunderbar
Les survivants sont assis…

Brooklyn by the sea
Dimanche après-midi
C’est une vieille promenade
Sur de longues planches malades
C’est la mer Noire en petit
Tout le long de Brighton Beach
A Brooklyn by the sea,

A Brooklyn by the sea
Les vieillards assis
Se racontent les histoires
Les défaites et les vieilles gloires
Les exodes et les fusils
Quand ils étaient loin d’ici
De Brooklyn by the sea

Si tu viens ici
Saute dans un taxi
Dis au driver « Brighton Beach »
Brooklyn by the seaC’est loin de la vie
C’est comme un pays
Que New York secoue et regarde
Comme ses rires ou ses lézardes
Où tous ses rêves ont vieilli
Tout le long de Brighton Beach
A Brooklyn by the seaSi tu viens ici
Saute dans un taxi
Dis au driver « Brighton Beach »
Brooklyn by the seaSi tu viens ici
Saute dans un taxi
Dis au driver « Brighton Beach »
Brooklyn by the sea

Brooklyn by the sea
Raconte sa vie
For the Spartacus brigade
Yes Madrid was Wonder barer
Les survivants sont assis
Tout le long de Brighton Beach
A Brooklyn by the sea

Si tu viens ici
Saute dans un taxi
Cette race va disparaître
Courrais-tu vers un peut-être
Un dimanche après-midi
A Brooklyn by the sea

Paroliers : Etienne Roda-Gil / Musique : de Mort Shuman de Brooklyn by the Sea © Warner Chappell Music France

L’auteur Roda Gil , dans son texte, fait référence à la guerre d’Espagne en 1936,

« For the Spartacus Brigade, yes Madrid was wunderbar, les survivants sont assis… »

Les Brigades Internationales furent créées par le Komintern, en septembre 1936, de la volonté de l’Internationale communiste. De nombreux engagés volontaires n’étaient pas pour autant des communistes. Dès octobre 1936, les premiers arrivèrent en Espagne et ils furent envoyés au front pour défendre Madrid, jusqu’à leur départ d’Espagne, en octobre 1938, les hommes des Brigades Internationales ne cesseront d’être engagés dans les secteurs les plus exposés.

On évalue approximativement le chiffre de 32 000, dont 4 000 à 6 000 Juifs de tous pays qui ont rejoint ces brigades voir le livre de Josef Toch dans ‟Juden im Spanischen Krieg, 1936-1939” ; ils se battaient non pas pour une idéologie mais contre le fascisme !

Publié par horizondevoix - Les Chemins de l'Audio

Prenez le temps de vivre, faites une pause, asseyez-vous sur votre canapé et revenez à l'essentiel ; les chemins de l'Audio avec Horizon de Voix, vous transporteront entre poésies, histoires et actualités. J'aime raconter les histoires dans l'Histoire, gardez l'écoute avec Horizon de Voix, respirez tranquillement, je m'occupe du reste !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :